• |
  • 8°C / 13°C
  • |
  • |
  • |

Saint-Ouen L’Aumône

L’histoire de la ville va chercher ses sources bien avant le Vesiècle. La ville fut à l’origine un faubourg agricole puis ouvrier après 1860.
Elle fut fondée au point de rencontre de la Chaussée Jules- César, voie romaine de Lutèce à Lillebonne, et du cours de l’Oise. L’origine du nom de la ville provient de Saint Ouen, conseiller de Dagobert Ier et évêque de Rouen; et de l’Aumône, quartier de la maladrerie Saint-Lazare au XIIe siècle.
Le village, dépendant politiquement et militairement de Pontoise, vit dans les faits autour de l’abbaye royale fondée par Blanche de Castille, et de l’activité économique et médicale que déploient les religieuses.

Dans la seconde moitié du XIXème siècle, le bourg bénéficie de l’exode rural et autour d’usines de menuiserie et de mécanique, voit sa population atteindre les 3000 habitants peu avant la Première Guerre mondiale.
Après la Seconde Guerre mondiale, plusieurs barres d’immeubles ont été construites pour faire face à la demande croissante de logements, et ce mouvement s’est encore amplifié avec la décision de créer la ville nouvelle de Cergy-Pontoise en 1970.
Dans le milieu des années 1980, elle abrite l’une des plus importantes zones d’activités d’Europe.
Saint-Ouen-l’Aumône est riche d’un environnement vert, fondé sur la mise en valeur de ses atouts naturels et historiques que sont le parc départemental de l’Abbaye de Maubuisson (XIIIe siècle), et la «Coulée verte» qui offre un cheminement pédestre longeant le ru de Liesse et les étangs de Maubuisson.